L’adhésion

L’adhésion 2018-05-03T17:12:52+00:00

Pour la troisième année consécutive, l’association Bowidel a mis en place une cotisation et des dons volontaires.

Pourquoi devenir adhérent ?

Pour porter et défendre les valeurs et le projet de l’association et participer pleinement au soutien d’un projet dit “solidaire”. Les cotisations perçues et les dons volontaires sont reversés dans leur totalité à un ou des projets indépendants encourageant les valeurs défendues par l’association.

Qu’est-ce qu’un projet dit « solidaire » ?

Les administrateurs ont défini un cadre pour choisir les projets qui pourraient prétendre à ce soutien. Seules les associations à but non lucratif, éligible au mécénat (pouvant émettre des reçus de don à une personne morale) dont le siège se situe en Bretagne administrative peuvent soumettre des projets. Projets qui devront présenter un intérêt général répondant aux valeurs de notre association notamment mener des actions auprès des jeunes ou d’adultes en situation de handicap ou fragilisés. Attention, le projet doit être nouveau et non servir le fonctionnement des activités régulières de l’association.

Comment adhérer au projet ?

Vous pouvez soutenir le projet en faisant un don et/ou adhérer à l’association en payant une cotisation 2018 de 10€ pour les adultes, 5€ pour les mineurs, par chèque ou en espèce à l’ordre de l’Association Bowidel. En adhérant à l’association Bowidel, vous vous engagez à être présent aux réunions de l’assemblée générale nécessitant un quorum minimum ou à vous faire représenter.

Les projets soutenus

2018

En 2018, Bowidel parraine deux projets dit “solidaire”. Le premier, de l’association Demain J’ai Vingt Ans, est l’enregistrement d’un album du groupe de musique DJAVA ZYKOS en continuité de l’atelier musique de l’association. La structure, basée en Ille-et-Vilaine, apporte aux familles de jeunes, âgés de 20 ans et plus, en situation de handicap, sortant d’instituts médico-éducatifs, une réponse à la recherche d’intégration de l’enfant en proposant des activités leurs permettant de continuer à progresser et à s’insérer dans la société. Le concept : un apprentissage ludique et motivant essentiellement axés autour des centres d’intérêts des jeunes.

En savoir plus : www.djavaasso.fr

Le second projet, de l’association bobitalaise Advevan, est l’acquisition d’une joëlette permettant d’accueillir une personne en situation de handicap lors d’animations sportives et festives. L’association a pour objet le bien-être à la personne en situation de handicap, par le biais d’ateliers autour de l’apaisement comme l’équithérapie, la réflexologie plantaire, … afin de les intégrer pleinement dans la société et est l’organisatrice du trail qui a lieu sur la commune.

En savoir plus : www.trail-advevan.com/asso-advevan

2017

En 2017, le projet, retenu portait sur la création d’une caravane à jeux par l’association « Le Sémaphore de la Côte d’Emeraude » Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) de Dinard. Avec leur projet, les adhérents de Sémaphore souhaitent parcourir les routes bretonnes en caravane à la rencontre de tous pour partager, animer des moments conviviaux, créer du lien, du bien-être et de la découverte au travers de jeux bretons traditionnels et de jeux du monde et sensibiliser la population à la santé mentale. Ils ont pu poser leur caravane pour la première fois en festival sur notre Bo’village et animer les deux jours de festival ainsi que sur le Bobimôme le jeudi 29 Juin. Leur participation à la 2ème édition du Bobimôme ainsi que sur le Bo’village du festival pendant le festival est reconduite.

En savoir plus : www.epal.asso.fr

2016

En 2016, pour la première année, l’association a soutenu un projet de la fédération Loisirs Pluriel et “CAP ADO”: la création d’un atelier musical adapté aux personnes en situation de handicap à Rennes. La fédération s’est donnée pour objectif de développer l’accès aux loisirs et vacances des enfants et adolescents en situation de handicap, avec et comme les autres. Les objectifs du projet d’atelier : permettre aux jeunes d’accéder au plaisir de la pratique musicale quelle que soit leur pathologie, contribuer à la prise de conscience de leurs capacités, au renforcement de l’estime de soi, à la fierté, … Avec une finalité sociale, celle de changer le regard sur les personnes en situation de handicap et montrer combien, à chaque fois que l’on invente des adaptations simples, on leur permet d’accéder à une vie « ordinaire » : celle d’exister parmi les autres !

En savoir plus : www.loisirs-pluriel.com